Comment faire du compost chez soi ?

Home / Environment / Comment faire du compost chez soi ?
Comment faire du compost chez soi ?

Le compost est un engrais naturel issu des déchets d’origine végétale ou animale. Celui-ci renforce la capacité de votre sol à retenir l’eau et les nutriments nécessaires pour vos plantes. Désirez-vous faire du compost chez vous ? La réalisation de ce type d'engrais impose le respect de quelques techniques bien définies. Voici un guide pour vous aide à mieux réaliser votre compost chez vous.

Recourir à une technique de compostage qui vous convient

En fonction de vos besoins et de votre environnement, plusieurs options s’offrent à vous. Le compostage en tas consiste à empiler tous les déchets à un endroit précis avec autant de tas que possible. Cette technique est facile à réaliser et ne nécessite pas beaucoup d’interventions. Celle-ci convient aux personnes disposant de grands jardins. Néanmoins, les facteurs externes liés aux intempéries ne favorisent pas la dégradation de la matière dans un délai raisonnable. D’un autre côté, les nuisibles auront facilement accès à l’amas.

Le compostage en bac est une technique adaptée pour les petits et moyens jardins ainsi qu’à la consommation alimentaire dans vos maisons. C’est une option qui protège les déchets contre les aléas climatiques contrairement au compostage en tas. Ce qui favorise la dégradation des déchets en un temps record. En outre, c’est une technique qui nécessite un contrôle régulier afin de prévenir les risques de sécheresse et d’humidité trop forte.

Lorsque vous vivez en appartement, le lombricompostage est l’option idéale pour vous. En effet, ce vermicomposteur peut être installé en terrasse, sur votre balcon, ou même à l’intérieur de votre logement. C’est une technique de compostage qui ne produit aucune odeur nauséabonde. Elle constitue un endroit propice pour l’épanouissement des vers de terre qui savourent avec sensualité vos restes organiques.

Acheter ou fabriquer votre composteur

Dans le cas du lombricompostage, il faut opter pour le modèle en plastique recyclé pour votre cuisine. Ce type de modèle est facile d'utilisation et est sans effort d’entretien. Celui-ci résiste également à une immersion. Par ailleurs, la température influence le comportement des vers de terre lorsque votre vermicomposteur est placé dehors sur votre balcon. Le bois étant capable d’assimiler l’humidité, il est alors recommandé d’opter pour un lombricomposteur en bois à l'extérieur.

Pour le compostage en bac, il est conseillé de fabriquer un bac à compost en plastique pour votre jardin. Celui-ci présente une espérance de vie beaucoup plus élevée et facilite la décomposition de la matière en compost homogène. Pour cela, il faut faire des trous dans un bac en plastique pour laisser le compost s’aérer. Ensuite, au fond de votre bac il faut poser une couche de matières brunes. Enfin, il faut remplir votre bac avec le reste des matières vertes.

Trier les matières organiques pour faire votre compost

À part l’eau qui facilite la décomposition de la matière organique, la matière brune et la matière verte sont les principaux éléments de votre compost. Les matières brunes sont entre autres les feuilles sèches, la sciure, les coquilles d’œufs, les épis de maïs, etc. Les sachets de thé, les coquilles de noix, les résidus de jardin, les déchets de fruits et légumes… constituent les matières vertes. Toutefois, les os, les restes de viandes et de poissons, les corps gras, les produits laitiers… sont proscrits.

Pour faire du compost chez vous, n'hésitez pas à prendre en compte ces différents conseils. Ils vous aideront non seulement à économiser mais aussi à gagner en temps.