Géants pétroliers : un partenariat pour le stockage de CO2

Géants pétroliers : un partenariat pour le stockage de CO2

Pour contribuer à la réduction de la pollution dans le domaine industriel, plusieurs géants pétroliers unissent leurs forces. Ainsi, Total, Royal Dutch Shell viennent de signer un partenariat pour capturer le CO2 dans les fumées, assurer leur transport et son stockage au fond de la mer du Nord.

Une alliance des grands producteurs de pétrole pour la diminution de la pollution du secteur industriel

Dans un communiqué publié lundi, des géants pétroliers tels que Total, Royal Dutch Shell et BP ont annoncé la signature d’un partenariat. Celui-ci viserait la mise en place d’infrastructures destinées à l’acheminement et de stockage de CO2 en mer du Nord britannique. Ce qui permettrait in fine de diminuer la part du secteur industriel dans la pollution. Si elle est conduite par BP, cette initiative est aussi soutenue par d’autres acteurs. On peut citer notamment le gestionnaire du réseau électrique britannique National Grid, l’Italien Eni et le norvégien Equinor. Leur but est de contribuer à deux projets en cours et qui visent un décarbonage des régions industrielles dans le nord de l’Angleterre. A terme, le principal objectif est de parvenir une neutralité carbone en 2030.

Baptisés ZCH (Zero Carbon Humber) et NZT (Net Zero Teesside), ces projets devraient être lancés en 2026. Ils se baseraient sur la capture du CO2 émis par les industries, d’une part et d’autre part, sur l’utilisation de carburant à partir d’hydrogène. Quant captage, il s’agit d’un procédé permettant la récupération du CO2 dans les fumées, son transport puis son stockage au sous-sol. Une technique qui se caractérise par son coût élevé et qui demeure pour l’heure peu développée.

Des sites géologiques situés en mer du Nord

Les différentes entreprises pétrolières appartenant à cette alliance devraient intervenir dans le convoyage du CO2 capté en direction de sites géologiques se trouvant en mer du nord. Il serait prévu en ces lieux, le stockage du dioxyde de carbone capturé. Ces groupes pétroliers alliés indiquent avoir introduit auprès du gouvernement une requête de financement. Ils attendent ainsi profiter eux aussi du fonds destiné à la réduction des émissions de CO2 dans l’industrie.

Quant à ce partenariat entre ces géants pétroliers, il est la preuve de leur souhait d’unir leurs forces dans la capture et le stockage du CO2 au Royaume-Uni. Comme le précise Andy Lane, l’un des responsables de BP, cela va permettra un décarbonage de l’économie locale. En clair, cette alliance contribuera fortement à l’atteinte des objectifs de la Grande-Bretagne en matière de climat.

Il convient de rappeler que le secteur pétrolier et gazier au Royaume-Uni a pris en juin dernier l’engagement de réduire de moitié ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030. Celles-ci étant relatives à la production et l’exploration de l’énergie fossile en mer. Il entend ainsi accomplir la promesse du gouvernement à l’ensemble du pays en atteignant la neutralité à l’horizon 2050.